Le patrimoine religieux 

 

 A l'origine du village fut une abbaye...

.Le Prieuré aujourd'hui


Fondé au IX ème siècle, et peut être même avant, le monastère de Haute Pierre est cité pour la 1ère fois en 870 dans les actes de partage de Lothaire. Il est rattaché à l'abbaye de Cluny vers 1120, et reconstruit au XIIIème siècle. Antoine Perrenot de Granvelle, prieur de Mouthier, restaure au XVIème siècle les bâtiments qui tombaient en ruine et fait construire le grand quartier des religieux. En 1773, l'ordre qui avait en charge le Prieuré est supprimé.
 
 
1792 année de la liberté


 L'église est en grande partie détruite en 1793,
 et le reste des bâtiments est vendu comme bien national.

 

 


Aujourd'hui, certains éléments d'architecture des XVème et XVIème siècle subsistent (vestiges de l'église St Pierre, salle du chapitre, cloître) . L'ensemble constitué par les anciens quartiers des religieux, restauré au XVIIIème siècle, subsiste. Certaines pièces ont conservé leur décor lambrissé et leurs trumeaux peints, leurs sols.

 

            la salle du chapitre   Vestiges de léglise St Pierre qui faisait partie du Prieuré


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Le Prieuré est inscrit partiellement aux monuments historiques depuis le 14 octobre 1996.

 

Clocher de l'église St Laurent

 

 

L'église paroissiale Saint Laurent fut construite en limite du cimetière des religieux, à partir de 1390.

Elle fut agrandie à plusieurs reprises, et surtout de 1550 à 1581 par le cardinal de Granvelle, alors prieur du monastère. Sur son ordre fut élevé son beau clocher en tuf de 43 mètres de haut, orné de têtes sculptées, avec ses quatre clochetons et sur chaque face ses baies en tiers point divisées par un meneau en deux lancelles.

 

                                                         

 

 

 
Elle fut meublée magnifiquement au XVIIIème siècle. Actuellement, l'aspect général de l'église est celui du XVIèmè siècle.

chaire à prêcher

 

 

A l'intérieur : une chaire très ouvragée rapportée de l'ancienne église prieuriale, des boiseries en chêne, un immense retable du XVII° siècle et un nombre important de tableaux et de statues dont la grande majorité est classée.    
                                                                                               
                                                                                             

 

 

 

 

 

 

                                      
 
 

 

 
 
 Statue dans l'église

                                    
Au début du XIXèmè siècle, grâce à des dons,le trésor de l'église s'est enrichi de piècesd'orfévrerie réalisées par des artisans comtois et parisiens, dont une vingtaine figurent à
l'inventaire du patrimoine culturel.

 

 


L'église est inscrite aux monuments historiques depuis le 8 juin 1926.

 

Des statues figurant également à l'inventaire du patrimoine culturel ont été placées à certains endroits de la commune: Une vierge de l'immaculée conception, dite Notre Dame du choléra domine la route qui vient d'Ornans, à l'entrée sud du village. Des statues de plus petite taille occupent des oratoires de chemin telles :  Notre Dame des Vouilles.

Sur des maisons, dans des cours, d'autres statues de saints montent la Garde : Saint Antoine, Saint Crespin ( le patron des tanneurs). Une vierge de la Pitié et une Sainte Catherine (ci-dessous), datant du XVIèmè siècle et provenant probablement de l'ancienne église abbatiale, ont été scellées dans les murs d'habitations privées.

 

 

 Pieta du XVI° siècle                                                     Ste Catherine

 

Des croix de chemin et une statue de Sainte Foy dominant le village à l'Ouest complètent le patrimoine religieux.

 

 Ste Foy